avr
05
2016

Le 06 Avril, commémoration de la mort du Président Cyprien Ntaryamira : Sa biographie

arton11755-424b8.jpg

Feu President Cyprien NTARYAMIRA

Né le 6 mars 1955 sur la colline Gitwe, dans la zone Mageyo, commune de Mubimbi, province de Bujumbura, Cyprien NTARYAMIRA suit l’école primaire à Rushubi jusqu’en 1968, puis le cycle d’orientation du Collège du Saint-Esprit de Bujumbura.
En 1972 (!) il doit se réfugier au Rwanda où il reprend ses humanités de 1973 à 1976, en section scientifique au Collège de Rilima, dans la préfecture de Kigali. C’est à l’Université Nationale du Rwanda qu’il obtient son diplôme de Bachelier ès sciences (1979) ainsi que celui d’Ingénieur Agronome (1982).

Co-fondateur, au Rwanda du Mouvement des Etudiants Progressistes Barundi,BAMPERE, il y occupe la fonction de responsable du département de l’information. En décembre 1979, il fonde avec MM Salvator BUYAGU, Melchior NDADAYE, Jérôme NDIHO, Festus NTANYUNGU, Jean NDIKUMANA, Sylvestre NTIBANTUNGANYA et d’autres, le Parti des Travailleurs Barundi (UBU), de tendance socialiste, où il est chargé de la formation politique et idéologique.

En mars 1983, il rentre au Burundi comme précurseur de Melchior NDADAYE et travaille d’abord comme conseiller à la Direction Générale de la Planification Agricole. Puis, en janvier 1984, il dirige la région cotonnière nord à la COGERCO.

Cependant, en mai 1985, il est incarcéré à la prison de Mpimba pendant une année, pour des motifs strictement politiques, sans avoir bénéficié de la moindre forme de procès. En fait, il lui était reproché de diriger un réseau d’opposition politique clandestin (l’UBU en l’occurrence) au régime de BAGAZA, qui ne le tolérait pas. C’est l’époque de la création, clandestine, du parti Sahwanya-FRODEBU, fondé par “les douze”, dont MM C. NTARYAMIRA, M. NDADAYE et L. NYANGOMA, en août 1986 dans un quartier populaire de Gitega. Cyprien NTARYAMIRA, tout comme Melchior NDADAYE fait partie de l’aile, devenue majoritaire au sein de l’UBU, favorable à une adaptation idéologique, répondant au nouveau courant perceptible dans les relations internationales qui culminera avec la chute du mur de Berlin. Avec la création du Front pour la Démocratie au Burundi, c’est désormais l’option de la voie pacifique, légale et électoraliste pour la transition démocratique qui l’emporte au détriment de la voie révolutionnaire originelle. Cyprien NTARYAMIRA devient membre du Bureau politique et responsable chargé des questions économiques du FRODEBU.
Après avoir été Directeur Général de l’Agriculture et de l’Elevage à partir de décembre 1987, il est nommé Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage en juillet 1993, dans le Gouvernement de Madame Sylvie KINIGI, sous la présidence de S.E. Melchior NDADAYE.

Au sein du FRODEBU, grand vainqueur des élections démocratiques mais déstabilisé par le coup d’Etat, deux hommes se profilent pour remplacer Melchior NDADAYE. MM Sylvestre NTIBANTUNGANYA et Léonard NYANGOMA. Le Bureau politique, dont Cyprien NTARYAMIRA fait partie, se prononce majoritairement en faveur de Sylvestre NTIBANTUNGANYA à la présidence de la République, Léonard NYANGOMA à la présidence de l’Assemblée Nationale et charge, en outre, ce dernier d’organiser la résistance populaire contre l’usurpation du pouvoir par les putschistes. Cependant, Sylvestre NTIBANTUNGANYA, à ce moment, préfère se désister en faveur de Cyprien NTARYAMIRA, qui accepte, plus par le sens du devoir que par ambition, malgré les lourdes menaces qui pèsent sur celui qui occupe cette fonction.

Un accord avec les forces d’opposition ayant été obtenu, M. Cyprien NTARYAMIRA accède à la magistrature suprême le 5 février 1994.

Faire un bilan de la présidence de NTARYAMIRA n’est pas chose aisée ; surtout en raison de sa courte durée. Les maîtres-mots sont néanmoins clairs : restaurer la ligne politique incarnée par NDADAYE, s’adapter aux conditions précaires d’exercice du pouvoir imposées par la violence des putschistes et ramene le calmer et la sécurité dans le pays. Il prônait en avant la discipline et la cohésion sociale.

Il est mort dans un attentat, survenu à Kigali le 6 avril 1994, contre l’avion du président rwandais dans lequel se trouvaient notamment Cyprien NTARYAMIRA, et les ministres Bernard CIZA et Cyriaque SIMBIZI.

Langues: 
Genre journalistique: 
Thématiques: 

Partager