déc
20
2015

104 élèves et 40 enseignants dans la rue

1.jpg

Pierre RWABIGOMA, Directeur de l'école paramédicale St Michel de Ruyigi.

Avec la mesure du procureur général de la République de geler les comptes et de suspendre les activités des organisations de la société civile, la Maison Schalom ne fonctionne plus. Cette dernière avait des projets d’intérêt public à savoir des structures sanitaires, des écoles, des micro-finances ainsi que d’autres œuvres comme les centres de métier. Les bénéficiaires se sont recroquevillés à eux-mêmes. Parlons à cet instant de l’école paramédicale Saint Michel de Ruyigi.

L’école paramédicale St Michel de Ruyigi était l’un des projets de la Maison Schalom. Elle avait 104 élèves et 40 enseignants. Comme l’indique Pierre RWABIGOMA, directeur de cette école, la mesure a été prise d’une façon incognito et a mis les élèves et les enseignants dans la rue avec toutes les conséquences sociales qui s’en suivent. Il demande par conséquent que le Ministère de la santé publique fasse son mieux pour récupérer tout ce monde.

Pierre RWABIGOMA au micro de Jean BIGIRIMANA

Langues: 
Genre journalistique: 
Thématiques: 

Partager