mai
14
2016

Bukavu : La CNDH préoccupée par la protection des droits de l’homme

logo CNDH

logo CNDH

La Commission Nationale des Droits de l’Homme, CNDH, récolte les désidératas des défenseurs des droits de l’homme du Sud Kivu pour élaborer un plan stratégique de la promotion et de la protection des droits humains.
Ce document va couvrir la période allant de 2016 à 2020. Un atelier dans ce sens se tient à l’Institut français de Bukavu en commune d’Ibanda.

Selon les organisateurs, le travail consiste à consulter l’ensemble des bénéficiaires des services de la CNDH, afin de favoriser, non seulement l’implication et la participation des divers acteurs, mais aussi leur appropriation pour une prise de conscience collective et une connaissance du rôle, de la mission et des attributions de la CNDH.
Maitre Sylvain LUMU, secrétaire technique adjoint chargé des questions administratives à la CNDH venu de Kinshasa.

La CNDH va ramener les éléments d’information à Kinshasa pour la rédaction du draft du projet de plan national d’action stratégique. Selon Sylvain LUMU, la CNDH va prioriser les actions qui répondent mieux aux besoins réels dans les provinces.
Pour sa part, le président du bureau de coordination de la société civile, Descartes MPONGE reste pessimiste quant aux résultats escomptés. Descartes ne voit pas le gouvernement congolais donner assez des ressources financières adéquates à la CNDH pour qu’elle réalise son travail en toute indépendance.
Selon lui, la plupart des membres de la CNDH sont des anciens acteurs politiques qui ne vont qu’accomplir l’agenda de leurs mentors ou de leurs partis politiques.
Cet atelier se tient du 13 au 17 mai à l’Institut Français grâce à l’appui du bureau conjoint des nations unies aux droits de l’homme, BCNUDH.

Reportage d’Elysée Muzalia rendu par Trésor Ilanga

Langues: 
Genre journalistique: 
Thématiques: 

Partager