mai
11
2016

Bukavu : Le maire de la ville interpellé à l’assemblée provinciale

Maire de la ville Philemon Yogolelo

Maire de la ville Philemon Yogolelo

Le maire de la ville de Bukavu, Philémon YOGOLELO a répondu le mardi 10 mai à la question orale lui initiée par le député provincial NGOMA HALIYAMUNTU. Cette interpellation portait essentiellement au sujet de la perception de la taxe sur autorisation annuelle de transport urbain ; taxe que l’administration urbaine perçoit par l’entremise du bureau urbain de transport et voie de communication. Reportage de Jonas MUSAFIRI

L’initiateur de la question voulait savoir pour quoi l’administration urbaine a généralisé le paiement de la taxe sur l’autorisation annuelle du transport urbain à tous les véhicules roulant sur la chaussée urbaine, taxe qui, pourtant, ne devait s’appliquer qu’aux usagers pratiquant l’activité de transport en commun.
L’honorable Ngoma demandait également à la mairie de s’abstenir d’utiliser à coté de cette taxe le concept « ancienne taxe voirie » non reconnue par la nomenclature en vigueur en RDC.
Le constat de l’honorable Ngoma est que la perception de cette taxe viole l’ordonnance loi n° 13/001 du 23 Février 2013 fixant la nomenclature des impôts, droits ,taxes et redevances des provinces et des entités territoriales décentralisées ainsi que leurs modalités de perception.
L’initiateur de la question voulait savoir pour quoi l’administration urbaine a refusé d’appliquer la recommandation de l’assemblée provinciale qui l’a invitée à respecter les dispositions de la loi sus indiquée.
Le maire de Bukavu affirme d’abord que la mairie n’a jamais foulé au pied la recommandation de l’assemblée provinciale mais aussi la nomenclature de cette taxe « ancienne taxe voirie », a été élaguée le début de l’année budgétaire en cours. Yogolelo demande qu’une commission tripartite assemblée provinciale, gouvernement provinciale et mairie soit créée pour aborder cette question en profondeur et la mise sur en place des orientations qui peuvent aider à résoudre certains problèmes pour ainsi poursuivre le développement de la ville.
La question du maire a rencontré l’assentiment de l’initiateur de la question orale, NGOMA HALIYAMUTU estimant même que la réceptivité du maire pourra l’aider à améliorer sa prestation.

Langues: 
Genre journalistique: 
Thématiques: 

Partager