mai
19
2016

Bukavu : L’UNC appelle ses militants à participer à la journée de deuil pour pleurer les morts de Beni

beni massacres

beni massacres

Suite au massacre de Beni, le parti Union pour la Nation Congolaise (UNC) appelle ses militants à participer massivement à la journée de deuil provincial, ce vendredi 20 mai décrétée par le bureau de coordination de la société civile.
Cette activité se déroule à 9 heures devant le bureau de coordination de la société civile sur avenue kibombo en commune d’Ibanda.
Selon le secrétaire fédéral adjoint en charge de la mobilisation au sein de l’UNC/Sud Kivu, l’initiative de la société civile prise par souci de solidarité avec la population de Beni est louable.
Amato BAYUBASIRE estime qu’à l’heure actuelle, on ne devait plus distinguer qui est opposant, qui est de la majorité, qui est de la société civile ; mais tous devez se mettre ensemble pour voir comment mettre l’ennemi en déroute.
Pour lui, ce n’est pas le cas, malheureusement, Beni demeure le théâtre des massacres de la population innocente ; en majorité des femmes et des enfants abandonnés à leur triste sort.
Amato BAYUBASIRE dénonce la passivité des autorités congolaises face à ce qu’il qualifie de «massacre en silence » de la population à Beni.
La société civile du Nord Kivu a aussi appelé à trois journées ville morte pour dénoncer le silence coupable du Gouvernement. Pendant ce temps, nous apprenons qu’à Beni, la MONUSCO pilonne les positions des ADF.
Selon le porte-parole intérimaire de la MONUSCO, Charles Bambara, des troupes de la MONUSCO sont aux côtés des militaires congolais pour les appuyer dans cette action.
Par ailleurs, la mission onusienne sollicite l’appui de la société civile et de la population de Beni pour venir à bout des ADF.
Ces rebelles sont accusés des massacrer de nombreux civils dans ce territoire du Nord-Kivu où, selon la société civile, plus de mille personnes civiles ont été tuées depuis octobre 2014.
Reportage d’Elysée Muzalia, correspondant Agence Infos Grands Lacs à Bukavu

Langues: 
Genre journalistique: 
Thématiques: 

Partager