avr
30
2016

Cafi débloque 200 millions US pour combattre la déforestation en RDC

deforestation

deforestation

The Central African Forest Initiative (CAFI) accorde 200 millions de dollars américains à la RDC pour lutter contre la déforestation, la dégradation de la forêt et pour promouvoir le développement durable dans ce pays. Florence Marshall, porte-parole de l’Equipe pays des Nations unies en RDC, l’a annoncé mercredi 27 avril au cours de la conférence hebdomadaire des Nations unies à Kinshasa.
Le ministre congolais des Finances et le représentant de CAFI ont signé l’accord de financement est le 22 avril dernier.
Le document définit les bonnes pratiques pour prévenir l’abattage des arbres et les facteurs qui contribuent à la disparition des forêts en RDC, a précisé Florence Marshall.
Selon elle, ce financement intervient dans le cadre de REDD+, «qui est un mécanisme encadré par les négociations internationales sur les changements climatiques, afin d’encourager les pays en voie de développement qui protègent et restaurent leurs stocks de carbone forestier.»
La RDC est le premier partenaire de l’Afrique centrale à signer cette lettre d’intention.
L’évènement coïncide, a fait remarquer Florence Marshall, avec la cérémonie de la signature de l’Accord de Paris qui s’est tenue le 22 avril à New York.
Une soixantaine de chefs d'Etat, dont celui de la RDC Joseph Kabila, étaient présents au siège de l'ONU pour la circonstance.
L’accord engage ses signataires à limiter la hausse de température «bien en-deçà de 2°» et à «poursuivre leurs efforts » pour limiter cette hausse à 1,5°C.
Cette signature n'est qu'une première étape. L'accord n'entrera en vigueur que lorsque 55 pays responsables d'au moins 55% des émissions de gaz à effet de serre l'auront ratifié, ce qui pourrait intervenir dès 2017.
source: radio okapi

Langues: 
Genre journalistique: 
Thématiques: 

Partager