jui
14
2016

Fin du 2e round des négociations inter-burundaises : une avancée

La 2ème session des pourparlers inter-burundais d’Arusha a pris fin dans l’avant-midi de ce jeudi. Le médiateur a pu obtenir un projet d’agenda consensuel des prochaines négociations entre les protagonistes dans la crise burundaise. Cet ordre du jour provisoire sera soumis aux chefs d’Etat d’Afrique pour approbation lors de leur 27ème sommet à Kigali. Léonce Ngendakumana, président du parti Sahwanya Frodebu et membre du Cnared, la plate-forme politique de l’opposition burundaise essentiellement en exil, exprime sa satisfaction au regard des progrès réalisés à Arusha.

Le porte-parole du parti CNDD-FDD, Gélase Ndabirabe présent également à Arusha dit que certaines difficultés ont été remarquées. Il y a notamment l’absence de consensus sur les participants à ce dialogue. Il espère que le médiateur pourra trouver un moyen de lever ces problèmes en tenant compte de leurs propositions. Il reconnait que la facilitation a fait un pas en avant .

Le président de l’Association pour la protection des droits de l’homme et des prisonniers (APRODH), Pierre-Claver Mbonimpa appelle les burundais à la retenue et attendre les résultats des négociations. Il se réjouit qu’une bonne partie de burundais ait déjà dépassé les problèmes de divisions ethniques. Pour lui, le grand problème réside actuellement au niveau politique. Il a aussi espoir que la question des listes des participants sera résolue par la médiation.

Langues: 
Genre journalistique: 

Partager