mar
23
2016

La population victime des rapports falsifiés par les autorités locales

SAM_6730.JPG

Adeline Umutoni

Des rapports de certaines autorités locales portant sur la vie générale de la population, pour les intégrer dans des programmes gouvernementaux du développement social diffèrent de la réalité sur terrain. Les autorités veulent satisfaire leurs supérieurs au détriment des bénéficiaires de ces programmes.
Un cas illustratif est celui de la localité de Nyarusange, dans la cellule de Karengera du secteur de Musambira, dans le district de Kamonyi.

« Ici, nous ne dépendons que du travail de chez les riches », disent-ils.
Cette phrase s’explique par le fait que de tels gens errent de porte à porte à la recherche d’un travail, quoique ce soit, pour passer leur temps à travailler dur, soit dans les champs d’autrui, ou faire tout le ménage de chez les riches pour ne gagner qu’un moins que rien d’argent pour survivre.
Cette population explique que dans cette localité il y avait un chef de village qui ne se souciait vraiment pas de leur sort, mais qui se contentait de montrer une belle image de son village disant que les habitants n’avaient aucun problème social.

Conséquence : ces habitants ne bénéficient pas de beaucoup de programmes gouvernementaux pour le développement social.
Les habitants de cette localité renchérissent même qu’il y a des enfants qui sont déjà victimes de l’abandon de l’école à cause du manque de nourriture.
Certaines autorités locales approchées ne nient pas l’existence d’une telle attitude de la part de certaines autorités. Ils espèrent tout de même que le changement récent de l’administration locale produira d’effet à la correction de ces erreurs.
Adeline Umutoni de la Radio Isango Star

Langues: 
Genre journalistique: 
Thématiques: 

Partager