mai
18
2016

L’absence d’une loi sur la protection des témoins handicape les activités de la CVR.

Les missions de la Commission Vérité Réconciliation sont entre autres d’enquêter et d’établir la vérité sur les violations graves des droits humains et du droit international humanitaire allant de la période du 01 Juillet 1962 au 04 Décembre 2008 et publier les résultats des enquêtes et investigations. Cette commission a le mandat de 4 pour pouvoir terminer ce travail ; donc, de 2015 à 2018. Cela a été exposé au cours d’un atelier de sensibilisation que la CVR a organisé ce Mardi à l’endroit des confessions religieuses.

Les représentants des confessions religieuses qui étaient présents s’indignent contre la durée du mandat qu’ils jugent insuffisante. Ils ont demandé qu’elle soit une commission permanente sous prétexte que les conflits existeront tant que le Burundi existera. N’eut été le retard dans la promulgation de la loi sur la protection des témoins, a rétorqué le Président de la CVR, ils auraient déjà embrassé la phase de récolte des témoignages.

Le Président de la CVR, Mgr Jean Louis NAHIMANA.

Langues: 
Genre journalistique: 

Partager