mai
28
2016

Le parti UPRONA dénonce l’ingérence du Secrétaire Général de l’EAC dans l’organisation des dialogues

Le Parti UPRONA dirigé par Charles NDITIJE se dit satisfait de la fermeté qu’a manifestée le facilitateur, dans les assises qui ont eu lieu à Arusha pour dénouer la crise que traverse le Burundi. Néanmoins, il s’indigne contre la volonté avérée du Secrétaire Général de l’EAC (East African Community) de torpiller l’organisation des assises.
Le porte-parole de ce parti, Hon. Tatien SIBOMANA, indique que le Secrétaire Général de l’EAC, en la personne de Libérant MPFUMUKEKO, s’est négativement ingéré dans l’émission des invitations, qu’il a même émis des invitations qui n’ont pas de sens.

Le parti UPRONA dénonce la non représentativité de l’ethnie Tutsi dans les assises. « Même les émissaires internationaux se sont plaints de la non représentativité de l’ethnie Tutsi » ; affirme Tatien SIBOMANA.
Paradoxalement, le Président du parti RADEBU, Jean de Dieu MUTABAZI, qui était dans la salle réaffirme avoir vu des Tutsi et en cite les noms. « Deo NSANGANIYUMWAMI du parti PIEBU, RUZOVIYO Guillaume Président du parti PMP, le Président du parti PRP RUSENGWAMIHIGO Deo et d’autres » ; dit-t-il.
Le porte-parole de l’UPRONA, Tatien SIBOMANA réfute en disant que ces derniers ne sont pas considérés comme des Tutsi car ils sont de mèche avec le CNDD-FDD. « Non non. Nous n’étions que deux ; moi avec madame Louise BARICAKO. Le reste, je parle des Ganwa comme RUZOVIYO,... ils sont des Tutsi mais des Tutsi pro-CNDD-FDD » ; regrette Tatien SIBOMANA.
Suivez à ce propos le porte-parole de l’UPRONA.

Langues: 
Genre journalistique: 

Partager