aoû
29
2015

Les complications des IST non traitées sont très dangereuses

Les patients qui se font soigner les Infections Sexuellement Transmissibles (IST) sont fréquents dans certains centres de santé ces derniers temps. Comme l’indique NTITETEREZA Nathanaël, infirmier au centre de santé UMUCO, les malades d’IST se font soigner en se cachant. Les hommes viennent en nombre élevés par rapport aux femmes. L’infirmier explique cette situation en disant que la manifestation de la maladie est plus rapide aux hommes qu’aux femmes. « L’appareil génital de la femme peut cacher les signes des IST pendant longtemps alors que chez l’homme, la période de latence dépasse rarement trois jours » ; précise-t-il.

NTITETEREZA Nathanaël dit que les Infections Sexuellement Transmissible se propagent non seulement par les rapports sexuels comme beaucoup le pensent mais aussi par d’autres voies. Il donne l’exemple des toilettes à siège surtout pour le sexe féminin. Lorsqu’une femme passe à un siège dont le précédent était porteur d’IST, elle part contaminée. Les IST se transmettent également de la mère à l’enfant au moment de l’accouchement surtout pour les conjonctivites lorsque la maman est en train de donner la vie en est porteuse.

Les IST sont des maladies faciles à traiter et sont guérissables. Mais, si elles ne sont pas traitées, elles peuvent occasionner de complications irréversibles comme la cécité, la stérilité secondaire, des endométrites chez les femmes, cancer de la prostate et bien d’autres complications. Il faut se faire soigner à temps, conseil NTITETEREZA, avant la manifestation des signes extérieurs. Tomber malade n’est pas une fatalité. Il faut aussi prévenir en se protégeant au moment des rapports sexuels.

Langues: 
Genre journalistique: 
Thématiques: 

Partager