juin
22
2015

MAKER MUANGU '' L' insécurité à Beni a contribué à la baisse du nombre de candidats aux examens d' Etat''

Les élèves finalistes du secondaire affrontent depuis lundi les épreuves des examens d' État, l' équivalent du baccalauréat en France. Pour cette édition 2014-2015, le pays aligne près de cinq milles neufs cents candidats répartis en mille sept cents - vingt quatre centres à travers toute l' étendue du territoire congolais. Les épreuves prendront quatre jours et la première journée était consacrée à la culture générale. '' Tout s' est bien passé'' a reconnu le ministre de l' enseignement primaire et secondaire qui a fait la ronde dans certains centres basés à Kinshasa. Maker MUANGU s' est toutefois dit inquiet de la baisse du taux de participation d' au moins un pourcent par rapport à l' année passée. Une baisse justifiée selon le ministre de l' EPSP par la situation sécuritaire tendue à Beni au Nord - Kivu où certains écoles ont dû fermer.
Maker MUANGU s' exprime au micro de Jean Pierre KAYEMBE

Langues: 
Genre journalistique: 
Thématiques: 
Durée: 
00:00:52

Partager