jui
07
2016

MOIS DE RAMADHAN 2016 EN TERRITOIRE D’UVIRA : LES PRINCIPAUX FAITS

musulmans.jpg

les musulmans à la prière

Le mois de ramadhan a débuté vers le début du mois de juin de cette année et vient de prendre fin ce 5 juillet 2016. Le bilan dressé par SHEIK MAJALIWA RAMADHANI est le suivant :
- Aucune nouvelle mosquée construite en territoire d’Uvira
- 2 mosquées ont subit des travaux de finissage à LUVUNGI dans la plaine de la Ruzizi et à KILOMONI en cité d’Uvira
- L’origine des fonds ayant supporté ces travaux provient exclusivement de la COMICO/UVIRA, même si le montant n’a pas été révélé.
- Réalisation de ZAKATUL FITR (assistance en vivres aux indigents)
- Aucune bourse accordée pour ce mois, à part les nouveaux convertis qui suivaient des cours de coran dans différentes mosquées.
Faute de fonds étrangers pour ce mois, il n’y a pas eu construction des nouvelles mosquées en territoire d’Uvira. Néanmoins les plus de 30 mosquées construites jadis à Uvira et Fizi sont l’œuvre de fonds venus essentiellement de la Turquie, Arabie saoudite, Iran, Libye etc. en tout cas de fonds d’origine des pays arabes.
Un autre dossier au sein de la COMICO/UVIRA, est la crise de leadership à la tête de cette communauté à Uvira. Entre Sheik MAJALIWA RAMAZANI élu légitimement, mais moins populaire, et MWAMBA HASSAN RAMAZANI non légitime, mais plus populaire. Les conséquences de cette divergence sont importantes :
- Division au sein des fidèles de cette communauté
- Insuffisance de l’aide étrangère (la plus lourde conséquence)
- Radicalisme de la branche pro MWAMBA HASSAN RAMAZANI
- Conflits parfois violents entre les deux camps, c’est le cas notamment des altercations de KATONGO, à la mosquée, quand les partisans de ces deux leaders se sont disputés la mosquée très stratégique de KATONGO (la première mosquée du territoire d’Uvira).
Un autre élément qui illustre cette divergence, c’est les communiqués parallèles appelant les fidèles à la prière de l’IDL FITR. D’une part, MAJALIWA RAMAZANI (le légitime) appelle ses confères à prier à trois endroits : à KAGANDO, au camp MULIMBI et à KATONGO toujours en territoire d’Uvira. L’autre communiqué signé par contre par HASSAN RAMAZANI appelle ses confrères à prier à KAGANDO et à KATONGO. Les fidèles ne sachant pas à qui se confier, se sont dirigés chacun à l’endroit de son choix.
Ces divergences entre ces deux camps sont inquiétantes à tel point que l’autorité locale a décidé de s’y impliquer en appelant les uns et les autres à l’ordre.
Faut – il craindre le pire (terrorisme, attentats ou massacres) comme cela se vit ailleurs ?
En tout cas au rythme où vont les choses, il faut craindre l’infiltration ou l’implication du redoutable EI, AL QAIDA etc au sein de la COMICO / UVIRA. Seul l’avenir nous le dira.
En attendant, les deux camps rivaux ont festoyer à leurs manières la fête la plus importante de l’ISLAM « IDL FITR ».
Quant aux Uvirois indifférents, il faut garder le souffle.

Lucien KANANA
Radio le Messager du Peuple

Langues: 
Genre journalistique: 
Thématiques: 

Partager