jui
10
2015

Première institution publique à signer une pétition demandant la révision de la constitution

Francois_Ngoboka.JPG

Adeline Umutoni

Après des dépôts de pétitions différentes d`à peu près 4 millions de Rwandais au Parlement, la diaspora y comprise, c`est le tour de 61 employés sur 67 du Ministère de la fonction publique et du travail (MIFOTRA) de déposer la leur.
Ces employés se basent sur l`article 193 de la constitution du Rwanda pour demander la révision de l`article 101, article faisant obstacle au Président Paul Kagame de continuer son exercice au pouvoir.
François Ngoboka, chargé de la promotion du travail dans ce ministère, prenant compte du grand rôle de ce Ministère dans le développement du pays, estime qu`il est très important que le MIFOTRA soutienne les Rwandais qui demandent sans cesse que l’article 101 de la constitution soit révisé pour l`intérêt général. Pour lui, il est difficile de trouver quelqu`un d`autre pouvant prendre le rythme de développement comme celui du Président en exercice au Rwanda.
Le dit article préoccupant tant les Rwandais limite à deux le nombre de mandats du Président de la République. Le deuxième mandat pour Paul Kagame prendra fin en 2017.
Mr François Ngoboka a accordé une interview à Adeline Umutoni

Langues: 
Genre journalistique: 
Thématiques: 
Durée: 
00:03:23

Partager