déc
28
2015

Uvira: Faute d’électricité, les vendeurs de lampes torches chinoises font de bonnes affaires.

Malgré les potentialités en eau que regorge la RD Congo en général, et le territoire d’Uvira en particulier, moins de 50% de sa population a accès au courant électrique. C’est le cas notamment du territoire d’Uvira où, faute du courant, la population se contente de la lumière produite par les lampes torches fabriquées en Chine, et vendues à bon marché. Il y en a de toute sorte, petites, moyennes, grandes, et même trop grandes ; et disponible pour toutes les bourses. Certains vendeurs contactés par notre reporters, disent faire de bonnes affaires dans la vente des ces lampes fabriquées en Chine. De leur côté, les acheteurs interrogés disent ne pas avoir le choix, car le courant électrique devient quasi inexistant. Néanmoins, ces acheteurs déplorent le fait que, malgré le prix trop bas des lampes chinoises, elles ne sont pas durables ; car en moyenne elle ne dure que trois mois.
Pour constater cette situation, il suffit de se promener dans la ville d’Uvira à partir de 19heures. Aucun quartier n’est épargné. Des lanternes de toute couleur sont visibles sur les toits des maisons, le long des avenues, et dans des enclos privés.
Les Uvirois se sont déjà habitués au manque quotidien du courant électrique. Souvent ils utilisent les générateurs, les panneaux solaires et autres sources d’énergie, pour couvrir leurs besoins en énergie électrique.
Lucien KANANA
Radio le Messager du Peuple

Langues: 
Genre journalistique: 
Thématiques: 

Partager